Mon blog de sciences et de géographie

Nouvelle de l'Eyjafjöll, la semaine du 17 au 24/04/2010

NOUVELLE DE L'EYJAFJÖLL, LA SEMAINE DU 17 AU 24/04/2010

L'Islande, une île volcanique instable

L'Islande est une île qui découle de l'activité d'un point chaud et de la dorsale médio-atlantique.


La dorsale médio-atlantique

Cette dorsale représente l'écartement entre les plaques nord-américaine et eurasienne.

Ces deux plaques s'écartent de 2 cm par an.

Sur 15 000kms de long, se trouve une immense chaine de volcans sous-marins.

L'Islande est la seule partie émergée en raison de son point chaud.

Cette ile comprend 130 volcans actifs dont un grand nombre est couvert de glaciers.

Le volcan Eyjafjöll

Ce volcan est le moins actif des volcans situés dans cette zone.

La fin de sa dernière éruption date du début de l'année 1823.

Cette dernière éruption a entraîné l'éruption du Katla, qui a été l'éruption la plus violente d'Islande au cours de ces 200 dernières années.

coupeCoupe de l'Eyjafjöll et du Katla

Voir le début de l'éruption sur mon ancien article

Troisième phase : à partir du 16 avril 2010

  le panache à la date du 17/04/2010

Depuis le 16 avril, l'activité volcanique a légèrement diminué.

Les téphras sont expulsés à environ 3 km d'altitude contre 11 km lors du premier jour de la seconde éruption.

Cependant entre le 18 et 19 avril, des secousses sismiques ont augmenté et il y a eu un retour du panache volcanique.

Selon les dernières informations provenant du bureau de météorologie islandais et de la protection civile islandaise, ces secousses sismiques pourraient signifier que l'éruption entre dans une nouvelle phase.

Dans cette nouvelle phase, les cendres laisseraient la place à des coulées de lave.

Trois cratères distincts sont toujours en éruption et projettent des jets de lave qui atteignent 1,5 à 3 km d'altitude suite à des explosions.

Les secousses sont constantes et certaines sont ressenties à 25 km du cratère.

Au 21 avril, le nuage de cendres est plus petit et plus léger.

Le volcan est plus calme.

" Les premières conséquences de l'éruption sont locales. L'éruption provoque la fonte d'un grand volume de glace. L'eau ainsi produite s'échappe de glacier en entraînant des produits de l'éruption en cours et des produits arrachés à la surface, provoquant d'immenses coulées de boue (connues localement sous le nom de jökulhaups). Afin d'éviter la rupture des ponts, les routes ont été coupées par des tranchées artificielles, afin de faciliter l'écoulement des coulées de boue " dit un institut du Laboratoire Magmas et Volcans.

Les scientifiques ont déjà indiqué que la cendre volcanique - dont la couche atteint 10 cm par endroits - est riche en fluor et en soufre.

C'est donc polluant et la respiration de ces cendres peuvent causées des problèmes de santé pour les hommes et les animaux.

La crainte du Katla

Cette éruption pourrait bien être un signe avant-coureur de l'éruption du volcan voisin de l'Eyjafjöll, le Katla.

Le Katla fait donc l'objet d'une surveillance très importante.

  voilà ce que pourrait provoquer le Katla (éruption de 1918, dernière éruption du Katla)


28/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres