Mon blog de sciences et de géographie

Les 15 principales éruptions volcaniques de l'histoire de la Terre

LES 15 PRINCIPALES ÉRUPTIONS VOLCANIQUES DE L'HISTOIRE DE LA TERRE

1ère éruption :

Environ 1500 avant notre ère : Santorin, Grèce


  
                                            Vue satellite de Santorin

 

Hauteur de la colonne en km : 36

 

La durée exacte de l'éruption n'est pas connue

 

 

Description de Santorin et de l'éruption :

 

Santorin, anciennement Théra, était une belle île au centre des Cyclades.

 

Archéologues et historiens pensent que cette éruption catastrophique a provoqué la disparition de la civilisation minoenne.

 

2ème éruption :

 

79 après notre ère : Vésuve, Italie


Vesuve

                                                 Vue du Vésuve

 

Hauteur de la colonne en km : 32

 

Durée de l'éruption : 9h 50

 

Nombre de victimes : environ 2000

 

Activité volcanique durant l'éruption : Coulées pyroclastiques, pluies de cendres

 

Description du Vésuve et de l'éruption :

 

C'est à côté du Vésuve qu'est né en 1849, le premier observatoire volcanologique du monde.

 

C'est grâce au témoignage de Pline le Jeune dans ses deux lettres adressées à Tacite que  les

volcanologues ont eu une idée précise des phases de cette catastrophe.

 

L'éruption a eu deux phases :

  • Formation d'une colonne plinienne de plus de 30 km de haut qui a produit une pluie de ponces sur les villes de Pompéi et de Stabies
  • Coulées pyroclastiques qui ont détruit Herculanum et ce qui restait de Pompéi

3ème éruption :

 

1586 : Kelut, Indonésie


                                   Le Kelut et son lac de cratère acide

 

Nombre de victimes : environ 10 000

 

Activité durant l'éruption : Lahar (coulées de boue)

 

Description du Kelut et de l'éruption :

 

Le Kelut est un stratovolcan, mais qui reste l'un des volcans les plus dangereux de Java.

 

Son cratère sommital abrite un lac de cratère acide.

 

L'activité a produit des lahars et des éruptions phréatomagmatiques (c'est-à-dire la rencontre entre l'eau et la lave).

 

Le gouvernement a mis en place un système de drainage pour empêcher le lac de trop grandir et éviter ainsi des lahars trop dévastateurs.

 

L'éruption de 1586 est la plus meurtrière de l'histoire de ce volcan.

 

La dernière éruption du Kelut s'est produite en 1990.

 

4ème éruption :

 

1631 : Vésuve, Italie


Hauteur de la colonne en km : 19

 

Durée de l'éruption : 11 heures

 

Nombre de victimes : environ 4000

 

Activité durant l'éruption : Coulées pyroclastiques

 

Description de l'éruption :

 

Le 16 décembre 1631, à 7h du matin, le Vésuve est entré à nouveau en éruption.

 

Un vaste secteur autour du volcan a été ravagé par des pluies de lapillis et de cendres ainsi que des coulées pyroclastiques et des coulées de boue.

 

5ème éruption :

 

1783 : Laki, Islande


Laki en  Islande

un cratère de la chaîne du Laki

 

Nombre de victimes : environ 10 500

 

Activité durant l'éruption : Pluies de cendres et de gaz

 

Description du Laki et de l'éruption :

 

La fissure éruptive du Laki appelée Lakagigar est constituée de 130 cratères éruptifs, sur une distance d'environ 25 km.

 

Ces cratères se sont formés durant une éruption colossale entre 1783 et 1785.

 

Cette éruption est considérée comme la pire catastrophe naturelle survenue en Islande.

 

Le volume de magma éjecté fut de 12 km cube.


La lave sortait des cratères à une vitesse de 8 000 m3/s.

Elle s'est déversée sur une superficie d'environ 600 km²(2 veut dire carré).

 

Environ 500 millions de tonnes de gaz ont jailli dans l'atmosphère.

 

20% de la population islandaise, soit 9 000 personnes sont mortes de faim dans les mois qui ont suivi la catastrophe.

 

6ème éruption :

 

1792 : Unzen, Japon


Unzen au  Japon

Vue du volcan Unzen au centre

 

Nombre de victimes : environ 15 200

 

Activité durant l'éruption : gaz , avalanches et raz-de-marée

 

Description du Mont Unzen et de l'éruption :

 

Le mont Unzen est situé dans la péninsule de Shimabara, dans la partie nord-ouest de l'île de Kyushu.

 

Les trois édifices sont répartis sur une zone de 20 km de diamètre.

 

En 1792, le sommet du volcan a été secoué par une série d'explosions phréatiques accompagnée de coulées de lave.

 

L'éruption a eu lieu trois mois plus tard.

Elle est considérée comme la plus grande catastrophe volcanique du Japon.

 

L'activité sismique a provoqué l'écroulement du dôme qui dévala la montagne en dévastant tout et en tuant 9 528 personnes.

 

Les produits volcaniques finirent leur course dans la mer et déclenchèrent plusieurs tsunamis qui firent près de 5 000 victimes.

 

7ème éruption :


1815 : Tambora, Indonésie


Hauteur de la colonne en km : 44

 

Durée de l'éruption : 2h 20

 

 

Nombre de victimes : environ  92 000

 

Activité durant l'éruption : Pluies de cendres et tsunami.

 

Description du Tambora et de l'éruption :

 

Ce volcan est situé sur l'île de Sumbawa, à l'est de Java.

 

Le Tambora est un grand stratovolcan qui couvre 1 400 km².

 

La partie centrale est occupée par une caldeira de 6 km de diamètre et d'environ 650 m de profondeur qui s'est formée à la suite de l'éruption de 1815.

 

Cette éruption est considérée comme la plus puissante des éruptions historiques.

 

L'éruption a perturbé le climat de la Terre pendant plusieurs années.

 

Dans toute l'Europe, 1815 a été l'année « sans été » car les cendres projetées dans l'atmosphère avaient absorbé une partie des rayons solaires.

 

Cette catastrophe a entrainé un refroidissement du climat au niveau de la planète.

 

Des famines et épidémies ont touché tous les continents.

 

8ème éruption :

 

1883 : Krakatoa, Indonésie


                                 Gravure du Krakatoa datant du XIX siècle

 

Hauteur de la colonne en km : 25

 

Nombre de victimes : environ  36 500

 

Activité durant l'éruption : Éruption explosive et tsunami

 

Description du Krakatoa et de l'éruption :

 

Krakatoa est le nom d'un îlot volcanique situé entre Java et Sumatra.

 

Le 20 mai 1883, le Perbuatan, le volcan de l'île, se réveilla.

 

Le 26 août marqua le début de l'éruption cataclysmique qui se termina le 27.

 

Ce jour là, une énorme explosion se fit entendre jusqu'en Australie, à plus de 4 000 km.

 

Une colonne éruptive s'éleva, couvrant la région de cendres et de ponces.

 


               Dessin de 1888 représentant la colonne éruptive du Krakatoa

 

Le Soleil fut masqué pendant 2 jours.

 

L'éruption déclencha une série de tsunamis qui tuèrent plus de 36 000 personnes.

 

L'onde de choc a été enregistrée dans le monde entier.

 

A cause des poussières, la température sur Terre baissa.

 

En Europe, le rayonnement solaire baissa de 10%.

 

Le tsunami parcourut des milliers de kilomètres avant de perdre de sa force.

 

On le signala jusqu'à San Francisco.

 

9ème éruption :

 

1902 : Santa Maria, Guatemala


Volcan Santa Maria au Guatemala

Le volcan Santa Maria, aujourd'hui, est toujours actif

 

Hauteur de la colonne en km : 34

 

Durée de l'éruption : 35 heures

 

Nombre de victimes : environ  6 000

 

Activité durant l'éruption :  Coulées pyroclastiques

 

Description du Santa Maria et de l'éruption :

 

Ce volcan est très actif aujourd'hui.

 

L'éruption de 1902 est considérée comme la 3e plus violente éruption du XXe siècle.

Cette éruption a duré 19 jours.

 

Le 25 octobre, une colonne plinienne s'est élevée dans le ciel.

 

Il est actif depuis 1922.

 

10ème éruption :


1902 : Soufrière, Saint Vincent-Les-Grenadines (Antilles)



                             La Soufrière de Saint-Vincent-Les-Grenadines

 

Nombre de victimes : environ 1500

 

Activité durant l'éruption :  Coulées pyroclastiques

 

Description de la Soufrière de Saint-Vincent-Les-Grenadines et de l'éruption :

 

La Soufrière est un stratovolcan.

Depuis le 18ème siècle, la Soufrière a produit 7 éruptions dont 4 ont été violentes.

Elles se sont produites en :

  • 1718
  • 1812
  • 1902 à 1903
  • 1979

 

                                             l'éruption de 1979

L'éruption de 1902 a produit des coulées pyroclastiques qui ont dévasté le nord de l'île et ont atteint la ville de Georgetown.

 

                      carte de Saint-Vincent-Les-Grenadines, la Soufrière est en haut et Georgetown est le 2ème point du haut situé sur la droite

 

11ème éruption :


1902 : Montagne Pelée, Martinique (Antilles)


Montagne Pelee

                                                    La Montagne Pelée

 

Nombre de victimes : environ  28 000

 

Activité durant l'éruption : Coulées pyroclastiques

 

Description de la Montagne Pelée et de l'éruption :

 

La montagne Pelée est un stratovolcan.

 

Le magma qu'éjecte la Montagne Pelée forme au sommet du volcan des dômes de lave qui se détruisent assez vite à cause des éboulements ou des explosions.

 

Le volcan s'est réveillé en 1902 après 3 siècles de sommeil.

 

12ème éruption :

 

1932 : Quizapu, Sud des Andes, dans le centre du Chili


                                                     Le Quizapu

 

Hauteur de la colonne en km : 30

 

Durée de l'éruption : 18 heures

 

Description du Quizapu et de l'éruption :

 

Ce volcan est situé à l'extrémité d'une chaîne de volcans constituant le système éruptif de Descabezado Grande-Cerro Azul.

 

Il possède un cratère sommital de 500 m de diamètre.

 

En 1932, le Quizapu a été le site d'une des plus grosses éruptions explosives du XXème siècle.

 

13ème éruption :

 

1951 : Lamington, Papouasie Nouvelle Guinée


Parc    National de Lamington en Australie

                                     le parc national de Lamington

 

Hauteur de la colonne en km : 8

 

Nombre de victimes : 2942

 

Activité durant l'éruption : Coulées pyroclastiques

 

Description de l'éruption :

 

Ce volcan ne s'était pas manifesté depuis la préhistoire. 

 

L'éruption de 1951 du Lamington était de type péléen.

 

Le 15 janvier, des secousses sismiques ont provoqué des éboulements sur les flancs du volcan.

Dans les jours qui suivirent, des colonnes de cendres et de gaz s'élevèrent du sommet.

Il y a eu ensuite de nombreuses explosions qui libérèrent une énorme nuée volcanique.

 

Les coulées pyroclastiques dévastèrent une région de 235 km² et toutes les habitations dans un rayon de 10 km.

 

14ème éruption :

 

1985 : Nevado del Ruiz, Colombie


Nevado del Ruiz

le Nevado del Ruiz

 

Nombre de victimes : entre 22 000 et 25 000

 

Activité durant l'éruption : Éruption explosive

 

Description du volcan et de l'éruption :

 

Le Nevado del Ruiz est situé dans la caldeira de l'ancien volcan Ruiz.

 

Il est recouvert toute l'année par une épaisse couche de neige et de glace.

 

La chaleur dégagée par les éruptions a fait fondre les glaciers sommitaux, provoquant des lahars dévastateurs.

 

L'éruption de 1985 fut la plus meurtrière d'Amérique du Sud.

 

Le 13 novembre, des coulées pyroclastiques déclenchés par une petite éruption firent fondre la calotte glaciaire.

 

Empruntant les étroites vallées sur 100 km, les lahars rayèrent Armero de la carte et tuèrent  entre 22 000 et 25 000 personnes.

 

Lorsque les coulées s'arrêtèrent, elles durcirent comme du béton.

 

15ème éruption :

 

1991 : Pinatubo, Philippines


                  le Pinatubo avant l'éruption de 1991

 

Hauteur de la colonne en km : 40

 

Durée de l'éruption : 6 à 9 heures

Nombre de victimes : 883

 

Activité durant l'éruption : Éruption explosive

 

Description du Pinatubo et de l'éruption :

 

Le Pinatubo est actif depuis plus d'un million d'années.

 

Ses éruption sont séparées par plusieurs siècles de sommeil.

 

En juin 1991, le Pinatubo entra en éruption.

 

Son éruption devint la 2éme plus violente éruption volcanique du XXéme siècle.

 

Une série d'éruptions pliniennes envoyèrent à 40 km dans l'atmosphère 10 km cube de roches et de cendres.

 

D'énormes coulées pyroclastiques envahirent les environs jusqu'à 17 km et des lahars détruisirent les villages jusqu'à 60 km à la ronde.

 

                 les dépôts des lahars tel qu'on peut les voir aujourd'hui

 

La surveillance du volcan a permit d'évacuer une partie de la population mais  des centaines de personnes furent tués à cause de l'arrivée du typhon Yuna.

 

Mais, l'éruption du Pinatubo n'a pas produit le typhon Yuna.

 

Cette éruption a baissé les températures dans le monde entier.

 

Le déroulement de l'éruption :

Le 7 juin 1991, des nuages de cendres s'élèvent au-dessus du Pinatubo.

Selon les sismologues, 16 villages seront menacées si le volcan éclate plus violemment.

25 000 personnes sont alors évacuées et c'est pour ça que l'éruption à causé que 883 morts.

Si les 25 000 personnes n'aurait pas été évacuées, la catastrophes aurait fait presque le même nombre de morts que l'éruption du Tambora en 1815.

Le 10 juin, la base américaine Clark situé à 20 kilomètres du volcan est évacuée.

Elle contenait 14 000 personnes.



           la base américaine Clark est toute démoli après l'éruption du Pinatubo

Le 12 juin, 3 explosions de forte intensité se sont produit.

La plus puissante propulse sur l'Ouest du volcan des cendres et des ponces.

Durant la nuit, des explosions ont formé un panache qui a atteint 25 kilomètres de hauteur.

Du 12 au 15, des explosions se sont succédées et ont produit un panache de cendre de 40 kilomètres de hauteur.

Le 15 juin, le sommet du Pinatubo, qui culminait à 1745m d'altitude, est pulvérisé et une caldeira s'était formé (aujourd'hui, la caldeira mesure 2 kilomètres de diamètre).

Manille, la capitale des Philippines était recouverte de cendres et son aéroport était fermé pendant 4 jours.



24/03/2010
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres